Aller à la navigation Aller au contenu principal

La poésie de l’expertise

Le métier de gantier est reconnu en France depuis le Moyen-Âge. Le Maître Gantier développe un savoir-faire merveilleux et délicat.

Encore aujourd’hui, de nombreuses opérations ne peuvent être faites qu’à la main ce qui explique, entre autres, le coût d’une paire de gants et son unicité. En prêtant attention, aucune paire de gants n’est identique à une autre et les petites « imperfections » ne font que révéler un travail et une production toujours artisanale. Comme tout artisanat, la ganterie recèle de termes techniques, gage d’expertise et de qualité.

A.

Apprêter : Tanner.

B.

Bord cheval : Bord retourné vers l’extérieur, aussi appelé bord chemisier rabattu, il peut être souligné ou cousu main.

Boutons : Différentes unités de mesures sont utilisées pour déterminer la longueur des gants sur le bras. Elle est en général exprimée en boutons. Ainsi un gant court qui s’arrête au-dessous du poignet est appelé un 2 boutons. On parle d’un 3 boutons lorsque le gant arrive au-dessus du poignet et d’un 8 boutons quand le gant se prolonge jusqu’au coude. Le 12 boutons remonte quant à lui au-dessus de votre coude.

C.

Carabin : Petite pièce de cuir entre les doigts du gant pour éviter les déchirures.

Cashmere : Il en existe de très nombreuses qualités : le cashmere 3 brins est à éviter, les cashmeres 4 brins ou 5 brins désignent des matières de qualité.

Cousu anglais (ou Piqué anglais) : Petit rebord intérieur, solide et net.

Cousu brosser (ou Piqué brosser) : La plus fine des coutures intérieures, presque invisible.

Cousu main (ou Piqué main) : Couture extérieure bord à bord donnant au gant un aspect sportswear.

Cousu sellier (ou Piqué sellier) : Couture extérieure tout en finesse faite à l’aide de deux aiguilles, en bord à bord avec l’intérieur.

Crispin : Un gant à crispin est un modèle très en vogue au 17ème siècle. Son poignet se poursuit en manchette qui s’évase plus ou moins longuement.

Croûte : Epaisseur de peau obtenue lorsque l’on refend le cuir pour obtenir l’épaisseur désirée.

D.

Dressage: Le gant est réchauffé sur des mains chauffantes pour récupérer toute sa souplesse et faire disparaitre tout mauvais plis.

E.

Echarnage : Action de débarrasser les peaux des débris de graisse.

F.

Fleur : Côté lisse d’un cuir refendu. Voir aussi pleine fleur ci-dessous.

Fleur sciée : Cuir dont on a diminué l’épaisseur d’origine tout en conservant le côté fleur.

Fourchette : Pièce de peau que l’on place le long des doigts.

M.

Mégisserie : Nom donné à l’industrie de tannage des peaux fragiles et délicates.

Mordant : Permettra de créer l’affinité entre le cuir et la teinture. Le mordant est un fixateur de couleur.

N.

Nuançage : Après la teinture, bain supplémentaire permettant grâce à des mordants dilués de modifier la teinte initiale.

Nubuck : Aussi appelé daim ou velours, il s’agit d’un cuir poncé très délicatement et finement. Réalisé à partir d’un cuir pleine fleur ou d’un cuir fleur sciée, le nubuck est tel un velours très doux.

O.

Onces renforcées : Découpe du cuir sur les gants au niveau des os sur le haut des doigts pour une plus grande résistance.

P.

Palissonnage : Les peaux une fois sechées sont ouvertes, étirées, assouplies par frottement contre une lame appelée palisson (lame émoussée d’acier).

Patine : Couleur du cuir prise au fil du temps.

Pattemouille : Bout de tissu utilisé lors du repassage, positionné entre le fer et le cuir, pour éviter que le fer ne lustre le cuir ou ne laisse de traces. Elle évite au fer de coller au cuir et le protège des dépôts de calcaire qu’il pourrait relâcher.

Peau : Le gant doit être coupé dans le sens originel de la peau pour permettre une extension facile. Un gant de mauvaise qualité sera au contraire coupé ou recoupé sans respecter ce sens et perdra une grande partie de la souplesse du cuir.

Peau chamoisée : Peau tannée à l’huile. Aspect velouté

Peau glacée : Peau travaillée du côté de la laine (côté fleur).

Peau suède : Peau travaillée du côté de la chair.

Pécari : Petit animal d’Amérique du Sud dont la peau est très solide et apporte une extraordinaire sensation de moelleux et de douceur au toucher. Son grain fin et particulier vous assure un grand confort et se patinera au fil du temps. C’est l’un des produits nobles de la ganterie qui allie un côté naturel et sporstwear très distingué.

Pelanage : Opération consistant à débarrasser les peaux de leur toison de laine ou de poils.

Pelleterie : Préparation des peaux destinées à être transformées en fourrure.

Pelletier : Personne qui s’occupe de la pelleterie.

Piqué anglais (ou Cousu anglais) : Petit rebord intérieur, solide et net.

Piqué brosser (ou Cousu brosser) : La plus fine des coutures intérieures, presque invisible.

Piqué main (ou Cousu main) : Couture extérieure bord à bord donnant au gant un aspect sportswear.

Piqué sellier (ou Cousu sellier) : Couture extérieure tout en finesse faite à l’aide de deux aiguilles, en bord à bord avec l’intérieur.

Pleine fleur : Cuir plus résistant car ayant gardé son épaisseur d’origine, la fleur. Le cuir pleine fleur est la partie noble du cuir, il laisse apparaître les caractéristiques naturelles de la peau qui a été utilisée : son grain et ses rides.

Pouce entier ou non : Le gant sera de meilleure qualité si la peau est entière, sans recoupe sur le pouce.

Pouce (la mesure) : un pouce est égal à 2,54 cm exactement ; c’est une mesure anglaise.

R.

Rebras : Désigne le morceau d’un gant recouvrant une partie de l’avant bras ; rebord.

Repousse : Désigne l’apparition de taches « grasses » de couleur sur le cuir. Les tanins végétaux utilisés pour fabriquer le cuir peuvent en effet réapparaître partiellement. Cette différence de pigmentation naturelle sur une peau non uniforme partira très facilement en frottant les deux gants l’un contre l’autre.

Reverdissage : Action de plonger les peaux dans des bassins remplis d’eau pour leur rendre la souplesse qui permettra de les travailler.

Ride : Une ride est un pli dans la surface de la peau utilisé également dans le cas des peaux. C’est une cassure cutanée due à un affaissement des structures dermiques provoqué par la disparition progressive de deux protéines: le « collagène », constituant des fibres et l’élastine qui agit sur la souplesse de la peau.

S.

Saxe : Un gant Saxe désigne un modèle légèrement évasé au poignet

Soie collée / Doublé soie : La doublure d’un gant de qualité se doit d’être cousue et non collée sinon la doublure se déchirera très vite.

Suède : Cuir d’agneau ou croûte de mouton très souple, dont la face externe a été rasée de façon à lui donner un aspect velouté.

T.

Tannage : Le tannage est un procédé chimique qui permet de transformer, à l’aide des tanins, les peaux en cuir en les rendant plus durables et plus souples. Elle empêche les peaux de se putréfier